December 11, 2018

November 6, 2018

Please reload

Derniers billets

Moderniser le test de langue ... et réaliser l'ampleur des dégâts ?

May 23, 2019

1/10
Please reload

Tête d'affiche

Moderniser le test de langue ... et réaliser l'ampleur des dégâts ?

23.05.2019

Lorsque je présente mon métier de traductrice à des clients potentiels, d'anciens collègues ou des amis qui sont en entreprise, j'entends souvent :

"Oui mais nous on n'a pas de besoin, car on fait tout en interne" 

 

"Tu sais chez nous l'anglais tout le monde le comprend très bien, on est tous bilingue"

 

"Tu trouves vraiment des clients qui ont besoin de faire traduire l'anglais pour l'entreprise??"

 

Ces personnes semblent toujours ignorer les résultats peu glorieux du baromètre EPI auprès de 70 000 Français (8e édition en 2018) et qui indique qu'à l'écrit la France a un niveau très moyen en anglais (soit 38e pays, loin derrière le top 10 des pays européens), et que le score national diminue encore en fonction de l'âge...

 

Et qu'en est-il des compétences orales, mal enseignées en France et peu évaluées par la suite ?

 

Ils ignorent aussi que la traduction anglais> français requiert une excellente maîtrise de la grammaire, de la conjugaison, de la syntaxe et du lexique dans toutes ses nuances (source : Rapport du jury Capes 2018).

 

LE CONSTAT 

 

Aujourd'hui, je découvre la startup PIPPLET qui fait les mêmes constats que moi :

 

- Les entreprises font parfois semblant de croire que leurs collaborateurs sont bons en anglais / en langues étrangères, et savent écrire et interagir avec des interlocuteurs étrangers. Or, après des années d'études de l'anglais et avec un diplôme d'ingénieur, les fondateurs de Pipplet installés à Londres ont été incapables de passer un simple coup de fil ou d'écrire un email opérationnel !

 

- Les entreprises prennent pour argent comptant le niveau d'anglais de leurs salariés ou n'ont pas envie d'investir dans des formations qui sont longues (pour passer de B1 à C1 il faudrait en effet 400h de formation selon un article de 2019 dans les Échos, alors que les formations professionnelles en anglais durent 40h en moyenne), et qui ont un retour sur investissement flou.

 

- Les Tests de certification (TOEFL, TOEIC) ne sont pas adaptés à la vie réelle des entreprises. Ils vérifient des éléments de grammaire ou la compréhension de phrases génériques, ils sont longs à passer dans des centres d'examen. Très académique tout ça et peu pratique!

 

 

PIPPLET révolutionne les tests de langue en prenant en compte le cadre professionnel

 

Créée en 2015 et reconnue comme organisme certificateur par l'État français en 2017, Pipplet propose d'évaluer et de certifier le niveau de maîtrise de 12 langues étrangères en 24h grâce à une interface en ligne et une équipe d'une centaine de correcteurs humains dans le monde (des enseignants natifs de la langue a priori). 

 

Vidéo de présentation de l'entreprise avec l'interview de Baptiste Derongs, président et co-fondateur : 

 

 

 

J'aime beaucoup l'idée d'encourager un plus grand nombre d'entreprises à évaluer les compétences en langues étrangères, et de le faire en situation, avec un test plus en phase avec la réalité (écrire un mail, répondre à une question orale dans le cadre d'un service client...).

 

Elles pourront se rendre compte par elles-mêmes du réel niveau en anglais de leurs collaborateurs et mettre en place les bonnes actions pour remédier aux lacunes des uns et des autres. Car oui, je pense qu'il y aura quelques mauvaises surprises, y compris dans les grands groupes qui recrutent dans les meilleures Grandes Écoles.

 

Comme la formation et l'immersion dans le pays étranger, la traduction est une des solutions disponibles pour combler ces lacunes de compréhension et d'expression des Français dans les grosses comme les petites entreprises.

 

Et il n'y a pas que la traduction : la relecture est une prestation de plus en plus utilisée, que ce soit pour le  français ou pour toute autre langue étrangère, et qui peut suffire pour effacer les coquilles et les erreurs les plus fréquentes.

Votre message touchera sa cible d'autant mieux qu'il ne sera pas pollué par des maladresses linguistiques.

 

 

Pensez-y.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Suivez-moi sur Twitter !