Connaissez-vous une entreprise qui utilise un glossaire bilingue ou trilingue ? Ou vous demandez-vous à quoi sert-il pour une entreprise ?


Un glossaire est un simple fichier qui rassemble les termes propres à un secteur et leur traduction validée en une ou plusieurs langues.

Utilisé par certaines entreprises internationales soucieuses de rationaliser leur communication écrite, et utilisé par les traducteurs, il contient :

  1. les mots techniques chers à l'entreprise ou à son secteur,

  2. les mots à ne jamais traduire,

  3. les mots clés SEO,

  4. les sigles,

  5. les abréviations courantes,

  6. des noms d'organismes.


Par définition, le glossaire oblige à faire des choix, à ne retenir que la traduction consacrée en interne, puisqu'il vise à harmoniser la communication. Il force parfois à faire des choix arbitraires, comme pour ces couples franco-anglais très débattus actuellement :

  • Retrait en magasins | Click & Collect

  • Commerce en ligne | e-commerce

Outil essentiel de tout bon traducteur, il permet d'harmoniser les communications internes et externes :

📍 entre les filiales d'une entreprise,

📍 entre collègues de nationalités différentes,

et in fine, de mieux se comprendre pour mieux collaborer.


Un mot pouvant être traduit de plusieurs manières, c'est un gain de temps de tout clarifier une bonne fois et d'éviter d'embrouiller les clients et autres interlocuteurs de l'entreprise. Le glossaire précise également toutes les règles concernant les mots clés avec des alternatives de traduction utiles en SEO (exemple : carpet, rug pour "tapis").


N'oubliez pas de demander votre glossaire dédié la prochaine fois que vous ferez appel à une agence de traduction ou à votre traducteur indépendant !


Et voici un lien vers un glossaire covid-19 de 1 600 mots, en 6 langues, élaboré par l'Office des langues allemand. Cliquez sur "Log in as guest".





Derniers articles:
Archive