Tête d'affiche

Erreurs fatales en traduction

Bonjour,

Dans mon fil Twitter, je suis tombée sur un article du site mentalfloss.com qui traite des problèmes causés par la traduction lorsque celle-ci est erronée. Les dégâts sont souvent financiers mais ils peuvent être humains également

notamment dans le domaine médical ou technique.

Voici les deux meilleurs examples cités dans l'article écrit en anglais:

  1. Un mot qui coûta 71 millions de dollars : en 1980, un hôpital américain doit s'occuper du cas d'un jeune homme arrivant dans un état semi-comateux. Ses parents ne parlent que l'espagnol et disent aux médecins présents que leur gamin est "intoxicado". Ce mot fut immédiatement traduit par l'équipe par le mot anglais "intoxicated" et le traitement retenu fut celui d'une overdose intentionnelle de drogue ou d'alcool. Une mauvaise traduction, une mauvaise compréhension qui entraina la quadriplégie du patient et un procès pour faute professionnelle. Car en réalité, "intoxicado" a un sens d'intoxication alimentaire "food poisoning" en anglais).

  2. En 2009, la banque HSBC dût relancer une campagne publicitaire pour 10 millions de dollars après l'échec de sa première campagne à l'étranger. En effet, le slogan "Assume nothing" avait été traduit dans plusieurs pays avec le sens de "Do Nothing" au lieu de "Ne présumez de rien".

Hier soir, on m'a raconté une erreur de traduction en italien qui a énormément pénalisé le Pape Benoît XVI mais ça, c'est pour un prochain billet ! A bientôt....

Dans le domaine du marketing, les exemples sont nombreux de noms de produit pas facile à porter et exporter.

=> Etats-Unis/Mexique : Un slogan marketing de l'association américaine des producteurs laitiers “Got Milk” a été traduit par erreur pour le marché mexicain en des termes voulant dire “est-ce que vous allaitez?”.

Heureusement certains produits ne sont pas destinés à l'export, c'est le cas du jus polonais "Fart". Ceux qui ne sont pas anglicistes: laissez-moi un message je vous expliquerai volontiers :).

=> Par contre, Colgate a voulu lancer une marque de dentifrice connue sous le nom de "Cue" en anglais et ce, sur le marché français. Pas de chance, ici la dénomination se prononce "cul" et serait le nom d'un magazine porno (je n'en ai jamais entendu parler).

=> Même histoire pour Renault et son modèle "Koleos" qui veut dire “vagin” en grec ancien (κολεός). Et notre mot "couille" serait un dérivé de koleos aussi...

Pas facile, voire impossible, de trouver un mot qui n'ait pas de sens douteux dans aucun pays du monde.

Mes sources:

http://www.advertisingtimes.fr/2012/09/les-25-plus-mauvaises-traductions.html

https://www.capitatranslationinterpreting.com/cost-of-cheap-translation/

http://mentalfloss.com/article/48795/9-little-translation-mistakes-caused-big-problems

http://www.phoenixnewtimes.com/restaurants/the-worlds-most-unfortunate-food-packaging-6515676

Derniers billets
Archive
Search By Tags
Suivez-moi sur Twitter !
  • Twitter Basic Square