Connaissez-vous le titre original de votre film favori ? Peut être qu'il est franco-français ? S'il est américain ou anglais, il a peut être complètement changé de nom en s'exportant.

Lorsqu'il s'agit d'adapter les titres de films anglophones pour la France, certains traducteurs ou producteurs ont de drôles d'idées, d'autres sont tout simplement des génies. Voici une petite compilation de différentes méthodes utilisées pour localiser un titre de film.


Localisation des titres de film en français : 5 méthodes


Méthode N°1 :


Simplification du titre anglais (dite la flemme intégrale) :

Up in the Air devient " In the air " en France.

The Shining se transforme en " Shining " pour la France en 1980.

Et déjà aussi, dans les années 60 avec The Alamo en 1960 suivi par une foule d'imitateurs : The Fast and The Furious, The Aviator avec Léonardo Di Caprio en 2004 ou The Hunger Games en 2012.


Quelqu'un a décidéque quitte à laisser les Français prononcer de l'anglais, il fallait que ce soit plutôt un titre court. Ou comme l'explique l'auteur de cet article de Sens Critique "On a enlevé le "The" parce que les Français ne savent pas le prononcer".


La vraie flemme consistant à laisser un titre anglais compliqué à l'identique comme pour The Full Monty, pourtant traduit littéralement en " Le Grand Jeu " au Québec.






Méthode N°2


Garder de l'anglais, mais plus simple :

Le film qui a valu l'Oscar de la meilleure actrice en 2013 à Jennifer Lawrence ne s'appelle pas du tout HAPPINESS THERAPY aux États-Unis mais SILVER LININGS PLAYBOOK, à traduire par " guide pour prendre le bon côté des choses ".

En anglais, silver lining est l'équivalent de notre verre à moitié plein, l'aspect positif même d'une situation grave.


Dans le cas du film Crazy Amy réalisé par Judd Apatow en 201, le sens de l'expression utilisée dans le titre original " trainwreck " (une personne qui touche le fond) était certes difficile à adapter, mais les Québécois ont bien trouvé : « Cas désespéré ».

En plus du mot passe-partout "crazy", vous retrouvez également un peu à toutes les sauces les mots "Sex", "Trip" (voire Sex trip ensemble), "Academy" sur les affiches françaises.

Méthode N° 3


La traduction littérale qui fonctionne bien chez nous

C'est le cas de ces 4 exemples :

-Dead Poets Society (« Le cercle des poètes disparus ») en 1993,

-The Unbearable Lightness of Being (« L'Insoutenable légèreté de l'être »),

-One Flew Over the Cuckoo's Nest (« Vol au-dessus d'un nid de coucou »),

-We Own the Night (« La nuit nous appartient ») en 2007.

Méthode N°4

L'obligation légale d'adapter le nom

Parfois, un titre original de film est tout à fait utilisable sans traduction à l'étranger, mais son nom s'avère être une marque déjà déposée dans un autre pays.

C'est le cas du dessin animé " Vaiana " de Disney qui n'a pas eu le droit de sortir dans l'Union européenne sous son titre original Moana, un mot hawaïen signifiant océan. Dommage non ?


Méthode N° 5


La transcréation pour mieux nous séduire, nous les spectateurs français

Comme en traduction marketing en général, les titres de film les plus mythiques sont souvent de vraies créations malignes : ils ont des titres forts, émouvants, poétiques, mystérieux qui résonnent bien dans notre culture à nous.

D'ailleurs, seriez-vous allés au cinéma pour voir ce film : « Le Chasseur de cerf » ?

ou celui-là : « Midi » ?


Non? Vous seriez passés à côté des chefs d’œuvre que sont « Voyage au bout de l’enfer » (The Deer Hunter en V0, 1978), certainement un des films qui m'a le plus marquée, et « Le train sifflera trois fois » (High Noon en VO).


Ainsi, The Piano est devenu « La leçon de piano » (Jane Campion), Jaws (mâchoires) est devenu le joli titre « Les dents de la mer » (Steven Spielberg), et enfin, Star Wars est devenu « la Guerre des Étoiles ». Magnifiques transcréations !


Le titre original peut être de mauvaise qualité ou être constitué d'un mot composé qui sonne uniquement en anglais comme c'est le cas du dernier exemple : le succès américain Home Alone est ainsi devenu le grand succès français « Maman, j'ai raté l'avion ! ».


Connaissez vous d'autres adaptations mythiques ?

Merci d'avoir lu cet article, laissez-moi un commentaire ou partagez-le sur vos réseaux.

Sources et crédit :


Article de Sens Critique On a enlevé le "The" parce que les français ne savent pas le prononcer.


Article Apologie du titre français en 44 films

Photo du haut : Christophe Courtois (Les Affiches de Christophe Courtois).

15 vues
Derniers articles:
Archive

  • Gazouillement

Nathalie JOFFRE  I  FRANCE I  email : joffretraductions@gmail.com  I  + 33 (0)7 68 46 20 90