December 11, 2018

November 6, 2018

Please reload

Derniers billets

Moderniser le test de langue ... et réaliser l'ampleur des dégâts ?

May 23, 2019

1/10
Please reload

Tête d'affiche

Traduire le marketing : étude de cas

29.04.2016

De la difficulté de traduire le marketing :

 

Pour la marque américaine Penguin (« manchot »), la traduction sur l'emballage des bénéfices du Fresh Twist, ce mini désodorisant kawaï pour chaussures à 5 € 99 en forme d’œuf fut compliquée (voir photo N°2).

 

Comment faire court et dire, comme en anglais, qu'il faut légèrement dévisser l’œuf pour activer le produit ? 

Au lieu de faire un méchant mot-à-mot, on aurait pu choisir :

 

« Un simple twist et vos chaussures restent fraîches ! »

 

On garde le mot anglais, puisque c’est le nom du produit, et que ce terme n’est pas inconnu des Français.

 

Il y a plusieurs approches correctes mais il ne fallait surtout pas chercher à traduire "twist" via un dictionnaire. En adaptant, on peut partir sur les mots « tour »  voire « geste » en ajoutant un adjectif comme "simple" pour garder le sens de « a (one) twist away », l'idée marketing d'un produit simple à utiliser voire ludique. Une meilleure proposition ? n'hésitez pas à la partager en commentaire !

 

Mais qui avait fait ça...

________________________________________________________________________

 

Les professionnels anglo-saxons parlent de "transcréation", la traduction créative. L'intérêt réside dans la partie créative du travail, il faut savoir se mettre dans les chaussures du futur consommateur et utiliser ses mots et les sens qu'il ou elle connait voire apprécie.

Enfin, il faut utiliser des mots compréhensibles par le grand public et adopter un ton positif, entraînant, convaincant pour mieux vendre (l'objectif N°1 du marketing à garder en tête).

 

Très bon week-end du 1er mai !

 

 

 

Please reload

Suivez-moi sur Twitter !